Pour poursuivre la soirée Ciné club et la projection du film de Marjane Satrapi « Persepolis », voici quelques idées de livres disponibles à la bibliothèque :
* leonora« Tels des astres éteints », de Leonora Miano, éditions Plon.
Avec ce roman qui suit la trajectoire de trois personnages, l’auteur fait partie de ces écrivains africains qui explorent, depuis l’Europe, le lien profond à l’Afrique, la question identitaire et la perception de la couleur noire.
 
* gone« Le gone du Chaâba » de Azouz Begag, éditions du Seuil. Le Chaâba ? Un bidonville au bord du Rhône, près de Lyon, il n’y a pas si longtemps…
Les «gones», les enfants, se lavent à l’eau du puits et font leurs devoirs à même la terre. Mais chaque matin, ils enfilent leurs souliers pour se rendre à l’école avec les autres…
Là, derrière les mots inscrits sur le cahier d’écriture, de nouveaux horizons apparaissent. Un monde de connaissances, de rêves et d’espoirs à découvrir. Et tout l’humour et la poésie de l’enfance.
 
*vieux-lezard-de-ousmane-diarra2 « Vieux Lézard », de Ousmane Diarra, éditions Gallimard. A Bamako, au Mali, l’amour libre avec une jeune étudiante et l’amour des livres sont-ils possibles à l’ombre des imams qui condamnent et des enfants qui lapident ? Avec l’humour comme arme pour faire s’envoler les carcans sociaux et religieux.
 
* chraibi« La civilisation, ma mère !… », de Driss Chraïbi, éditions Denoël. Portrait drôle, tendre et poétique d’une mère marocaine qui découvre la civilisation, la modernité grâce à ses fils.
 
* la langueok« La langue maternelle »de Vassilis Alexakis, éditions Fayard. Franco-Grec, il a la particularité d’écrire dans les deux langues, le français et le grec, sa langue maternelle. Le héros rentre en Grèce après 20 ans passés à Paris. Il redécouvre une ville, une culture, ses origines, un pays très jeune et très vieux à la fois et choisit bientôt d’élucider un mystère qui semble contenir toutes ses incertitudes : quel est donc le sens de la fameuse lettre E jadis suspendue à l’entrée du temple d’Apollon à Delphes?
 
* film en 3D« Réaliser un film en animation 3D », de Benoît Mélançon, éditions les 400 coups. Voici un guide qui aborde les techniques du cinéma par ordinateur et expose les étapes de production du cinéma traditionnel pour mieux faire voir le processus de création d’un court métrage infographique.


 

 

EXPOSITION ITINERANTE

Actuellement au home de Villers-devant-Orval jusque fin février 2017

skm-c22016102818430A l’origine de cette exposition : des interviews de personnes des entités communales de Chiny, Florenville et Tintigny, portant sur les souvenirs familiaux liés à la vie quotidienne durant la période de la première guerre mondiale. Une exposition construite sur le souvenir de ce que représente aujourd’hui ce long hiver de quatre ans.

 

Les personnes interviewées étant ici passeurs de mémoire et non témoins oculaires des événements, cette exposition n’est pas un projet historique. Elle montre que la transmission orale au sein des familles s’estompe, ou n’a pas laissé de souvenirs précis, voire est source de confusion avec la vie durant l’entre-deux- guerres ou avec celle durant la guerre 40-45. Par ailleurs, nos grands-parents et arrière-grands- parents ont souvent conservé le silence sur cette période pénible de leur vie. Aussi s’agit-il d’une mise en perspective de ces témoignages par rapport à l’histoire et aux connaissances d’aujourd’hui.

Sept thèmes sont abordés, sous forme de capsules audio reprenant des extraits de témoignages, chacune accompagnée d’un support visuel (panneaux) : l’arrivée des soldats allemands, l’alimentation, la santé, le travail, la place des femmes, l’habitat, et les divertissements